Un service Immolégal - 01 42 96 96 59
L’intégralité des ventes aux enchères publiques dans toute la France
Achetez aux enchères votre maison
Achetez aux enchères dans l’ancien
Achetez un bien haut de gamme aux enchères
Investissez dans l’immobilier en achetant aux enchères
Achetez un bien récent aux enchères
Espace abonnés

Opter pour un syndic bénévole en petite copropriété

/
 

Le syndic d'une copropriété sert d'organe central, exécutif et de gestion de la copropriété. Rien n'oblige à désigner un syndic professionnel. L'un des copropriétaires peut endosser le rôle à titre de syndic bénévole.


Les syndics professionnels de copropriété jugent souvent les petites copropriétés peu rentables. Dés lors, difficile pour ces dernières de trouver un syndic prêt à les prendre en charge à frais raisonnables. Elles peuvent opter pour une alternative : le syndic bénévole. L'un des copropriétaires - ou le conjoint de l'un d'eux - est alors mandaté par la majorité des copropriétaires pour gérer la copropriété.
 

Les trois missions du syndic bénévole

Le syndic bénévole détient les mêmes attributions et responsabilités qu'un syndic professionnel. Désigné en Assemblée Générale par la majorité des copropriétaires pour les représenter et agir en leur nom, le syndic bénévole a une mission de gestion, d'exécution et de représentation propre à tout syndic de copropriété.

La gestion concerne les aspects administratifs, dans un rôle de secrétariat. Le syndic s'occupe, entre autres, de l'archivage des documents administratifs et juridiques de la copropriété, de la tenue du carnet d'entretien. À lui également de gérer les assemblées générales, de l'organisation aux procès verbaux, en passant par les convocations, l'ordre du jour, le secrétariat de séance. La gestion est aussi financière avec la tenue de la comptabilité, la perception des charges, la préparation du budget annuel prévisionnel. Le syndic bénévole tient aussi les comptes bancaires de la copropriété qu'il a l'obligation d'ouvrir à son nom dés sa désignation.

La mission d'exécution tient à mettre en œuvre les décisions des assemblées générales. Enfin, le syndic bénévole représente la copropriété en justice.

 

Quelles différences avec un syndic professionnel ?

La première différence est économique puisque la copropriété évite les honoraires d'un syndic professionnel. Toutefois, la solution du syndic bénévole implique de rembourser certaines de ses dépenses tels frais de téléphone, de courriers, d'assurance. A ces différents coûts s'ajoutent les frais d'assistance par des professionnels. Enfin, dans certains cas, le syndic peut percevoir une rémunération soumise à l'impôt sur le revenu - à noter que son activité doit rester bénévole donc occasionnelle.

L'implication du syndic est un autre avantage du syndic bénévole. En effet, son engagement est maximal puisqu'il défend aussi ses intérêts. Sur place le plus souvent, il peut assurer une gestion de qualité, au plus près de la copropriété, avec une attention aux détails.

En termes de compétences, le syndic bénévole n'est pas forcément expert juridique, technique ou comptable. Afin de bénéficier d'une aide et d'une assistance dans sa gestion, un syndic bénévole a la possibilité de faire appel à des professionnels tels comptables ou architectes. Il peut aussi adhérer à une Association des responsables de copropriété (ARC) pour une assistance juridique, technique et comptable.
 

 
Opter pour un syndic bénévole en petite copropriété
A propos
Navigation
Partager l'actualité
Vous abonner
Vous êtes un professionnel
VLIMMO Toutes les ventes
Vous informer
Vous êtes acheteur
Vous êtes vendeur
Nous connaître