Un service Immolégal - 01 42 96 96 59
L’intégralité des ventes aux enchères publiques dans toute la France
Achetez aux enchères votre maison
Achetez aux enchères dans l’ancien
Achetez un bien haut de gamme aux enchères
Investissez dans l’immobilier en achetant aux enchères
Achetez un bien récent aux enchères
Connectez-vous
Acheteur
Vendeur
Contact

Le pouvoir d'achat immobilier recule

Pouvoir

Pouvoir d achat

Fotolia


 

Ces dernières années, les acquéreurs ont bénéficié de taux d'emprunt bas qui compensaient les prix de l'immobilier : il était devenu possible d'acheter plus grand sans débourser plus. Cet équilibre semble toucher à sa fin. Depuis l'année dernière, acheter coûte plus cher et le pouvoir d'achat immobilier recule dans la plupart des grandes villes.


Les données livrées par les notaires de France le confirment : les prix de l'immobilier repartent à la hausse, en particulier dans les grandes villes. Ainsi, les prix ont grimpé de 12% en un an à Bordeaux, de plus de 6% à Nantes et Lyon, de plus de 5% à Lille.

Cette hausse des prix commence à se faire ressentir dans les projets d'acquisition immobilière. En effet, les taux d'emprunt la compensent de moins en moins si bien que les particuliers doivent mettre davantage la main à la poche pour couvrir les mensualités de remboursement de biens nouvellement acquis.
 

Des mensualités d'emprunt à la hausse dans les grandes villes

Le courtier Empruntis a établi le classement des mensualités les plus élevées de France entre onze métropoles pour acheter dans l'immobilier et leur évolution entre juin 2017 et janvier 2018.

Paris reste indétrônable en première place avec les mensualités les plus élevées de France. À l'exception de Montpellier qui enregistre une légère baisse, partout ailleurs, acheter coûte plus cher. Ainsi Bordeaux remonte en troisième position avec des mensualités accrues de 9.7 % en sept mois. À Lyon, l'augmentation sur la même période dépasse 5 % et à Rennes et Nantes, elle dépasse 3%. D'ailleurs, de façon générale, l'ouest voit le coût de l'achat immobilier monter en flèche.
 

Les acquéreurs allongent la durée des emprunts

La contrepartie de ces mensualités plus élevées : une diminution du pouvoir d'achat immobilier de 1% à 10% dans dix grandes villes sur onze.

Pour les particuliers, la parade consiste à augmenter la durée des emprunts immobiliers pour juguler le montant des mensualités de remboursement. Ainsi, selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA, la durée moyenne des prêts accordés s'est allongée de 14 mois entre début 2014 et le dernier trimestre 2017, et atteint 217 mois.
 

 
Le pouvoir d'achat immobilier recule
A propos
Navigation
Vous abonner
Vous êtes un professionnel
VLIMMO Toutes les ventes
Partager l'actualité
Vous informer
Vous êtes acheteur
Vous êtes vendeur
Nous connaître