Un service Immolégal - 01 42 96 96 59
L’intégralité des ventes aux enchères publiques dans toute la France
Achetez aux enchères votre maison
Achetez aux enchères dans l’ancien
Achetez un bien haut de gamme aux enchères
Investissez dans l’immobilier en achetant aux enchères
Achetez un bien récent aux enchères
Connectez-vous
Acheteur
Vendeur
Contact

Crédit immobilier : la courbe des taux repart en légère hausse

/
 

La hausse des taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques constatée en décembre 2016 reste très légère. Si elle marque la fin d'une longue période de recul, les taux restent bas et le marché dynamique.


D'après l'Observatoire Crédit Logement / CSA, les taux moyens des prêts en décembre 2016 se situaient à 1.34%, contre 1.31% le mois précédent. Une hausse que l'observatoire n'estime ni rapide, ni très forte.
 

Pourquoi cette hausse ?

Plusieurs facteurs concourent à cette hausse. Tout d'abord, on constate une hausse des taux d'emprunts des états qui fait remonter les taux sur le marché obligatoire. Cette hausse s'explique par le contexte actuel d'incertitude politique avec, entre autres, l'élection du nouveau président américain et l'anticipation d'un changement d'agenda économique outre-Atlantique. L'emprunt d'Etat français à 10 ans est ainsi passé de 0,282% mi-octobre, à 0,644% fin décembre.

Dans le sillage de cette hausse, la politique commerciale des établissements bancaires tend à réviser les barèmes commerciaux, avec de nouvelles conditions de financement et de refinancement des crédits. Toutefois, selon l'Observatoire, seul un tiers de la hausse du coût des ressources obligataires est en général répercuté sur les taux des crédits immobiliers. Ainsi, la hausse des taux reste minime et ne freine pas la demande pour le moment.
 

Un marché immobilier qui reste dynamique

Selon l'Observatoire, la baisse des taux entre décembre 2015 et décembre 2016 a été équivalente à une diminution des prix des logements de 7.5%. C'est pourquoi 2016 a été une année record de production de crédits. Pour 2017, les banques visent une production de crédit équivalente à celle de 2016. Pour y parvenir, elles ont tout intérêt à maintenir des taux d'emprunt bas, voire de les baisser de nouveau au cours de l'année. La période reste donc propice aux achats immobiliers pour les particuliers. Ceux-ci ne s'y trompent pas et la demande reste soutenue.
 

Précédent
Suivant
 
Crédit immobilier : la courbe des taux repart en légère hausse
A propos
Navigation
Vous abonner
Vous êtes un professionnel
VLIMMO Toutes les ventes
Partager l'actualité
Vous informer
Vous êtes acheteur
Vous êtes vendeur
Nous connaître