Un service Immolégal - 01 42 96 96 59
L’intégralité des ventes aux enchères publiques dans toute la France
Achetez aux enchères votre maison
Achetez aux enchères dans l’ancien
Achetez un bien haut de gamme aux enchères
Investissez dans l’immobilier en achetant aux enchères
Achetez un bien récent aux enchères
Connectez-vous
Acheteur
Vendeur
Contact

Convertir une location nue en location meublée

Convertir

Convertir une location nue en location meublée

Fotolia


 

Face à une demande accrue de location meublée, convertir un bien loué vide en meublé permet d'obtenir une rentabilité plus performante. Pour passer le cap, quelques démarches s'imposent, en plus d'équiper soigneusement le bien.


Les locations meublées sont de plus en plus prisées par les locataires, en particulier dans les grandes villes et les zones touristiques. La demande émane de divers profils : vacanciers mais aussi étudiants ou professionnels en mobilité à la recherche d'une résidence temporaire. Ainsi, du studio au grand logement adapté à la colocation, les biens situés en zone de forte demande ont toutes les chances de trouver preneur en location meublée.
 

Changement de régime fiscal propice à la rentabilité

La fiscalité avantageuse des locations meublées booste leur rentabilité. En effet, leurs revenus locatifs entrent dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux avec un abattement forfaitaire de 50 % si les revenus locatifs annuels sont inférieurs à 33 200 euros. Autre carte fiscale à jouer avec un meublé : en déclarant les revenus au régime réel, les charges peuvent être déduites, ce qui favorise l'amortissement du bien. Par comparaison, une location vide génère des revenus fonciers avec un abattement limité à 30% annuels. À savoir toutefois : si le changement de revenus fonciers à BIC fait suite à un déficit foncier au cours des trois années précédentes, l'économie d'impôts associée doit être remboursée.

À cette fiscalité avantageuse s'ajoutent des loyers 10 à 20 % supérieurs à ceux de la location vide. Résultat : une rentabilité moyenne de 4 % annuels en location meublée, versus 2 % en location vide.
 

Meubler et équiper selon la loi

Un décret de 2015 impose une liste précise des équipements à mettre à disposition du locataire d'un meublé. En plus du mobilier, le bailleur doit prévoir tout ce qui permet de vivre au quotidien dans le logement. Par exemple, l'espace nuit ne peut se contenter d'un lit, il doit aussi offrir une literie complète et de quoi occulter les fenêtres. Côté cuisine, l'électroménager de base, les ustensiles, la vaisselle doivent être prévus. Cette liste imposée couvre le minimum à pourvoir mais il ne faut pas hésiter à ajouter tout ce qui peut améliorer le confort sur place - Internet, lave linge et lave vaisselle ... De quoi valoriser le logement et justifier un loyer un peu plus élevé.
 

Une déclaration en mairie pour les locations touristiques

Si le meublé sert de résidence principale temporaire au locataire, aucune démarche particulière n'est requise. Par contre, pour une location touristique de courte durée, le propriétaire a l'obligation de faire une déclaration en mairie. Cas particulier à Paris pour les propriétaires qui louent sur Internet : dés le 1er décembre 2017 ils devront télédéclarer la location touristique auprès de la mairie pour obtenir un numéro d'enregistrement à indiquer sur les annonces en ligne.

De plus, dans les villes d’Île-de-France de plus de 200 000 habitants, le propriétaire doit obtenir de la mairie une autorisation de changement d'usage. Attention : en cas d'enfreinte, les amendes peuvent êtres corsées - jusqu'à 50 000 euros.
 

 
Convertir une location nue en location meublée
A propos
Navigation
Vous abonner
Vous êtes un professionnel
VLIMMO Toutes les ventes
Partager l'actualité
Vous informer
Vous êtes acheteur
Vous êtes vendeur
Nous connaître