Un service Immolégal - 01 42 96 96 59
L’intégralité des ventes aux enchères publiques dans toute la France
Achetez aux enchères votre maison
Achetez aux enchères dans l’ancien
Achetez un bien haut de gamme aux enchères
Investissez dans l’immobilier en achetant aux enchères
Achetez un bien récent aux enchères
Connectez-vous
Acheteur
Vendeur
Contact

Ces frais à prendre en compte lors de l'achat d'un bien

Ces

Ces frais à prendre en compte lors de l'achat d'un bien

Fotolia


 

Dans un achat immobilier, la somme totale à débourser ne se limite jamais au seul prix du bien. Outre d'éventuels travaux à incorporer dans le budget, l'acquéreur doit comptabiliser diverses dépenses incontournables. Un tour d'horizon s'impose pour n'en oublier aucune et réunir la juste somme.


Dés le début de son projet, l'acquéreur doit compter des frais d'honoraires s'il passe par une agence immobilière. Définis au forfait ou selon un pourcentage du prix du bien acquis, les honoraires de l'agence doivent obligatoirement être indiqués sur les annonces de vente. Si le mandat prévoit que ces honoraires sont réglés par le vendeur, dans la pratique, ils sont ajoutés au prix du bien que va régler l'acquéreur. Ce dernier mettra donc la main à la poche, quelles que soient les modalités prévues.

Ensuite, une fois un bien retenu, l'acquéreur doit prévoir l'indemnité mobilité. À hauteur de cinq à dix pourcents du prix du bien, cette avance est bloquée sur un compte séquestre pour entériner la réservation du bien. S'il ne s'agit pas d'une dépense supplémentaire, l'acheteur doit tout de même prévoir de libérer ces fonds au début de son projet, avant même d'avoir obtenu un crédit immobilier.
 

Les frais au Trésor Public

L'acquéreur doit ensuite s'acquitter des droits de mutation. Ceux-ci s’élèvent de deux à trois pourcents du prix d'un bien neuf et de sept à huit pourcents du prix dans l'ancien. Payés à la signature de l'acquisition et collectés par le notaire, ces frais vont à l'État.

Vient ensuite la taxe foncière. Elle est réglée par l'ancien propriétaire. Le jour de la vente, l'acheteur la rembourse au prorata temporis, soit proportionnellement à la durée dans l'année d'acquisition où le bien sera passé entre ses mains.
 

Les frais bancaires

Acquisition d'un logement va souvent de paire avec emprunt immobilier. Les banques déclenchent divers frais dans le cadre de ces crédits : frais bancaires, frais de garantie du prêt, frais de courtage le cas échéant. Il faut prévoir entre 200 et 1 000 euros de frais. Bon à savoir pour les montants de la garantie du prêt : ils varient selon la couverture choisie mais n'excèdent pas deux pourcents du montant du crédit immobilier.
 

Les frais de copropriété

Trop souvent oubliés, les frais de copropriété peuvent pourtant être anticipés précisément. Pour ce faire, l'acquéreur doit se procurer auprès du vendeur ou du syndic de copropriété l’état daté, ainsi que les derniers procès-verbaux d’assemblée générale de la copropriété. Ces documents indiquent le montant des charges courantes, les éventuelles dettes du vendeur, les futurs travaux votés et la cotisation pour alimenter le fonds de travaux.
 

Précédent
Suivant
 
Ces frais à prendre en compte lors de l'achat d'un bien
A propos
Navigation
Vous abonner
Vous êtes un professionnel
VLIMMO Toutes les ventes
Partager l'actualité
Vous informer
Vous êtes acheteur
Vous êtes vendeur
Nous connaître